You are here: Home | À propos de Ada Aharoni | Vivre Ensemble
Back to the front page

 

3eme Festival International de la Poésie à Paris
2 Octobre, 2009

Vivre Ensemble

Je m’appelle Ada Aharoni, je suis poète, écrivain et professeur de Littérature. Je suis née en Egypte, et je vis maintenant en Israël, après le « Second Exode des Juifs d’Egypte », débutant 1948.

Dans notre Moyen Orient et notre monde déchirés par des conflits et des guerres, comment peut-on envisager de « vivre ensemble » paisiblement et respectueusement ? Comment nous les poètes pouvons nous aider à changer le climat culturel de violence en un climat de paix harmonieux et respectueux l’un de l’autre ?

Le grand poète Khalil Joubran à dit : « La terre est ma patrie, et l’humanité tout entière est ma famille. » Comment nous les poètes du monde, pouvons nous promouvoir cette même conscience globale pour pouvoir enfin vivre ensemble en paix ?

Un des moyens d’y parvenir serait la création d’une chaine internationale de télévision et Internet, la PCTV – The Peace Culture Télévision and Internet - La Télévision pour propager la Culture de La Paix, par satellite, à travers le monde. La chaîne a été initié et prévue par l’organisation IFLAC : Le Forum Internationale pour la Culture de la Paix, que j’ai fondé en 1999.

Ce projet a été approuvé par Yvan Tetelbom, Président du « Festival International des Poètes ». Dans notre lettre adressée à Madame Bokova, la nouvelle Présidente de l’UNESCO, qui sera présentée par Nicole Szendy et Nicolas Lebeau, nous suggérons que l’UNESCO se charge de créer la PCTV.

Ce projet important aiderait à promouvoir une prise de conscience pour la construction d’un monde au delà des guerres et de la violence, car comme je le pense : Il n’est jamais trop tard pour que le monde devienne ce qu’il aurait pu être. Nous les poètes, réunis par Yvan Tetelbom, dés le premier Festival de Poètes « La Poésie. Langue de Paix », en 2007, nous qui avons une sensibilité vive, nous devons nous mobiliser pour la création de la PCTV - pour avertir du danger et pour proposer le dialogue par nos poèmes et notre prise de conscience de paix.

C’est un fait aujourd’hui que la télévision et l’Internet sont des moyens éducatifs de premier ordre. Alors que de nombreuses chaînes de télévisions nationales et internationales, que des programmes d’Internet, et des jeux Vidéos, propagent journellement la culture de la violence, rares sont les programmes de communications : télévision, Internet, radio, etc. qui proposent des émissions constructives destinées à inculquer la culture et les valeurs de la paix. Plusieurs organismes gouvernementaux et privés ainsi que des Universités dépensent des sommes colossales pour nous présenter et pour analyser les différents conflits et la violence qui règnent dans le monde, mais presque pas de programmes montrant comment c’est possible de vivre ensemble.

Les générations qui se succèdent répètent les mêmes erreurs : la violence, les conflits, les guerres, la terreur et les attaques suicides, qui sont devenues les plaies permanentes de nos sociétés. Les chaînes de télévision et de l’Internet ont souvent une influence extrêmement néfaste sur la société et ils relaient auprès des populations et les jeunes, l’image d’un monde où la violence et la terreur sont la norme.

Mahatma Gandhi a dit : « Nous devons devenir nous mêmes le changement que nous voulons voir dans le Monde... » Tel est le but du projet colossal PCTV que s’est fixé l’organisation IFLAC. La PCTV aura comme but la diffusion mondiale de la Culture de la Paix et de l’harmonie, elle aura pour vocation le développement et la diffusion d’émissions constructives et très attractives, dont le thème central serait comment « vivre ensemble » dans un Moyen Orient et dans un monde paisible et harmonieux. Elle diffusera des films et des documentaires montrant et suivant les développements de la Culture de la Paix dans le monde, des œuvres littéraires et de la poésie, nous donnant espoir et nous montrant comment venir à bout des conflits.

Les Poètes représentent la conscience du monde. Ces programmes en faveur de la Paix, s’adresseront à la conscience humaine de tous les citoyens à travers le monde, réunissant les peuples de notre village global qui ont assez des guerres et sont tellement assoiffés de paix. Ensemble ils joindront leurs énergies et aideront à construire un monde nouveau dont la guerre, la violence et la terreur seront définitivement bannies. Grace à la PCTV, les hommes, femmes et jeunes du monde intégreront une nouvelle éthique et une nouvelle morale. Ils trouveront en eux la motivation profonde pour construire un monde au delà des misères engendrées par les guerres. Tous ensembles ils tueront le concept même de la guerre, comme dans mon poème suivant : Je Veux te Tuer Guerre, dans mon recueil : METAL ET VIOLETTES P. 52. Le poème a été traduit de l’anglais au français par Nicole Szendy.

Les Principes du PCTV

La PCTV sera une Fondation indépendante à but non lucratif fondée par l’UNESCO, l’organisation « IFLAC », « Le Festival Internationale des Poètes à Paris, » et d’autres organismes. Cette fondation sera dirigée par un le comité PCTV, et un Senat composé de diverses ONG, des personnalités du monde universitaire, des poètes, des écrivains, des dirigeants de Télévisions et d’organismes humanitaires pour la paix.

Les femmes et les hommes qui veulent la Paix constituent la majorité des citoyens du monde. Réunis grâce aux programmes et activités diffusés par la PCTV, ils seront incités à faire valoir leur esprit d’initiative et leur créativité. Nous les inviterons à joindre leurs espoirs et leurs efforts pour construire un monde où règneront l’harmonie et la Paix. Ensemble, nous mettrons en oeuvre de nouvelles perspectives et actions en faveur de la Culture de la Paix.

Les Femmes et La PCTV

Ce sont les femmes qui donnent la vie et elles représentent 52 % de la population mondiale. Il est donc normal qu’elles participent pleinement à la recherche des solutions efficaces pour résoudre les différents conflits qui déchirent le monde. Les femmes dirigerons la PCTV à part égale avec les hommes. Nous voulons que les femmes nous donnent leurs expériences et leurs idées, nous voulons voir la politique et les nouvelles à travers leurs yeux. Ces échanges créeront une meilleure entente entre les femmes et les hommes et contribueront à construire un monde nouveau d’où la guerre serait bannie. Comme on dit en anglais « Listen to women for a change; and for a change listen to women ! » - « écoutons les femmes pour un changement ! »

Lors du Congrès « Rassemblons les Femmes » - « Gather the Women » en 2003, à San Francisco, et en 2005 au Texas, réunissant les membres de plusieurs associations mondiales de femmes, ainsi que « The Bridge - Le Pont » de femmes Israéliennes et Palestinienne - que je représenté et qui est une partie d’IFLAC -j’ai lu mon poème suivant :

Tu ne peux plus nous bombarder

Ecoute petit grand homme
Tu ne peux plus nous bombarder
Car désormais
Nous ne te permettons plus
De nous bombarder,
Ni de nous étouffer,
Ni de nous violer,
Ni de nous tuer
Ou de nous harceler -
Car maintenant
Nous possédons
Notre force toute stupéfiante
Toute nouvelle toute belle

Avec cet esprit de femme
Ce coeur de femme
Ce corps de femme
Nous ne te permettons plus désormais
De nous bombarder

Nos sœurs Scandinave
Nous ont montré le chemin
Et nous avons vu
Que c’est la grand-mère
Du Petit Chaperon Rouge
Qui a avalé le méchant loup -
Et non pas le contraire !

Et maintenant, petit grand homme,
Tu ne peux plus nous bombarder
Désormais - plus jamais !

En effet, il nous faut suivre l’exemple de ces femmes courageuses des pays Scandinaves qui ont réussi à obtenir la parité avec les hommes au sein de leurs gouvernements : plus de 45 % de leurs dirigeants sont des femmes aujourd’hui. Celles-ci ont contribué au bien-être des habitants de ces pays dont le niveau de vie est aujourd’hui, considéré comme des plus élevés au monde. Lors de la cérémonie de clôture du dernier congrès « d’IFLAC », à Los Angeles (2005), j’ai présenté mon poème suivant :

La paix est une femme et une mère

Comment sais-tu
Que la paix est une femme ?
Je le sais, car je l’ai rencontrée hier
Sur mon chemin sinueux
Vers la foire du monde

Elle avait un visage si triste
On eût dit une fleur d’or fanée
Avant son épanouissement
Je lui ai demandé pourquoi elle était si triste.
Elle m’a répondu que son bébé
Avait été tué à Auschwitz,
Sa fille a Hiroshima,
Ses fils au Vietnam, en Israël, en Palestine, au Liban
Au Pakistan, en Inde, au Darfour, en Bosnie
au Kosovo et en Tchétchénie...

Le reste de ses enfants, m’a-t-elle dit,
Sont sur la liste noire nucléaire,
Tout le reste, sauf si
Le monde entier comprend
Que la paix est une femme.

Un millier de chandelles se sont alors allumées
Dans ses yeux étoilés
Et j’ai vu que la paix en effet
Est une femme sur le point d’enfanter -
Que la paix est une mère.

Le poète Britannique, Matthew Arnold (1822-1888), avait tellement raison quand il a écrit : « Si un jour le monde voit les femmes s’assembler dans le but pur et simple d’aider l’humanité, il en résultera une puissance telle que le monde n’en a jamais connue ! »

C’est Cette puissance immense de l’union des femmes du monde pour le bien-être de l’humanité, ensemble avec tous les hommes de paix, qui animera la PCTV.

Buts et Programmes de la PCTV

Le but principal de la PCTV est donc de promouvoir la paix dans le monde grâce à des émissions variées à buts éducatif et créatif. Elle aidera les leaders et les gens à prendre conscience qu’il faut désormais radicalement changer leur façon de penser. Il faut absolument changer « la disquette des leaders du monde. » Ce système diabolique de mettre nos fils en face des fils de l’ennemi pour s’entretuer, et seulement après de signer le Traité de Paix - DOIT ABSOLUMENT CHANGER !

La chaîne PCTV sera également retransmise sur Internet. Un vaste réseau de clubs Internet seront créés, comprenant les pays du tiers monde, afin qu’ils puissent également avoir accès aux programmes fabuleux de la PCTV. Nos programmes incluront des films extraordinaires de paix, et toutes sortes d’émissions et des interviews de haut niveau. Dans chaque conflit il y a deux histoires et non pas une seule, la PCTV explorera les deux côtés du conflit et suggéra des moyens d’arriver à une solution acceptable par les deux côtés. Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix, a dit : « Qui est l’ennemi ? L’ennemi est celui dont vous n’avez pas entendu l’histoire. »

La PCTV inclura aussi une Université de la Paix, accessible a tous où seront enseignés les sujets scientifiques, technologiques et humanistes ainsi que l’Art : la littérature et la poésie de la paix, la danse et la musique. Cette université sur les ondes proposera aussi des cours spécifiques sur des sujets variés tels que : la sociologie de la paix, l’histoire, la psychologie et les sciences politiques, tous basés sur les principes de la culture de la Paix.

Les programmes de la PCTV seront supervisés par des universitaires internationaux de haut niveau qui proposeront des moyens pour arriver à réconcilier les ennemis, établir la paix dans le monde et spécialement au Moyen Orient. On pourra voir, par exemple, des films présentant la vie de personnalités devenues célèbres grâce à leur engagement dans la résolution des conflits par la non-violence, telles que : Mahatma Gandhi, Martin Luther King, Anwar Sadat, Yitzhak Rabin et Angela Davies. La PCTV programmera également des sujets spécifiques qui analyseront en profondeur la cause des conflits concernant certaines nations, comme celui opposant Israéliens et Palestiniens depuis plus d’un demi-siècle. Les chercheurs et interlocuteurs suggéreront de nouvelles solutions qui satisferont les deux cotés.

Dans les programmes destinés aux jeunes et aux enfants, la PCTV diffusera des films dans lesquels seront véhiculées des valeurs pacifiques. Elle inclura, entre autres, des activités interactives comme : « Le Train de la Paix » et « Le Satellite de la Paix », grâce auxquelles les jeunes et les enfants de divers pays pourront échanger des messages de paix avec des enfants de pays « ennemis », tels que la Corée du nord et du Sud, La Grèce et la Turquie, Israël et la Palestine.

Conclusion

Nous les poètes de la paix, devons relayer la PCTV à travers le monde auprès du plus grand nombre de gouvernements, de leaders et de médias possibles, ainsi qu’aux ONG, institutions et personnes qui pourrons partager notre désir de s’engager dans des actions pouvant aboutir à propager l’idée de la Paix Mondiale. Si nous nous unissons tous, hommes et femmes à travers le monde, qui souhaitent la Paix mondiale, nous pourrons sans doute influencer l’UNESCO pour créer cette chaîne PCTV, qui aidera à faire disparaître la guerre et le terrorisme de nos vies et de notre planète. Nous sommes accompagnés et soutenus, à travers le monde, par IFLAC, et par Yvan Tetelbom et les poètes du « Festival International des Poètes à Paris », et un grand nombre de femmes et d’hommes qui ont la guerre en horreur et qui espèrent de tous leurs cœurs connaître un jour un monde en paix.

Il est donc nécessaire et urgent que l’UNESCO crée la PCTV, afin que tous les hommes et toutes les femmes qui veulent bâtir la paix soient réunis dans un même effort et voient ainsi leur force créative pour la paix multipliée et propagée globalement. Alors nous pourrons faire émerger un monde nouveau, meilleur et débarrassé des cauchemars de la guerre, de la terreur et de la violence.

Que la paix, la créativité et l’harmonie vous accompagnent toujours.
Ada Aharoni

*********************
Le docteur Ada Aharoni est la fondatrice et la présidente d’IFLAC et du projet PCTV.
Email : ada.aharoni06@gmail.com


Copyright (c) Ada Aharoni